La migration des Roms à travers l’Europe

Persécutés durant des siècles, en particulier à l’époque du national-socialisme, les Roms, Sintés et Yéniches sont encore et toujours victimes d’ostracisme et de racisme. Leur histoire et leurs migrations montrent qu’il s’agit d’une communauté plurielle, composée de nomades mais aussi de sédentaires.

Roms

Les Roms sont - avec les Sintés et les Kalés - une des trois grandes branches des Roms (terme générique).

Sintés / Manouches

Le groupe des Sintés vit principalement dans les régions germanophones, Suisse, Bénélux et Est de la France

Romanichels / Gypsies

Essentiellement en Angleterre et au sud du Pays-de-Galle


Kalés / Gitans

Péninsule ibérique et sud de la France où ils sont appelés Gitans.

Yéniches

Il y a environ 30’000 Yéniches en Suisse dont seulement 3’000 à 5’000 semi-nomades. Ils sont de nationalité suisse et constituent une population autochtone non-rom.

Des origines indiennes

Des groupes Roms auraient quitté le nord de l'Inde entre le IVe et le Xe siècle et traversé la Perse pour rejoindre l'Europe à la fin du XIVe siècle.

Sources: Atlas des Tsiganes de Samuel Delépine, Glossaire sur les Roms du Conseil de l'Europe, Commission fédérale contre le racisme
Infographie: Equipe Newsnet
Migration depuis l'Inde
En Suisse